• Mentions Légales
  • Contact
  • Depuis le 1er juillet 2007, le marché de l'électricité (mais également celui du gaz) est ouvert à la concurrence. EDF, fournisseur historique d'électricité des Français n'est donc plus le seul fournisseur sur le marché auprès duquel un professionnel peut souscrire un contrat d'électricité.

    Le seul distributeur d'électricité en France reste néanmoins ERDF, devenu ENEDIS en 2008. Cela signifie qu'ENEDIS reste le gestionnaire du réseau public de distribution de l'électricité. Il est responsable de l'entretien de ce réseau et intervient en cas de panne.

    Pour souscrire un contrat pour la fourniture d'électricité, les professionnels comme particuliers ont désormais le choix entre pléthore de fournisseurs. Si le fournisseur historique EDF a longtemps gardé le monopole, peu à peu l'idée fait son chemin dans l'esprit du public qu'il peut acheter son électricité ailleurs.

    électricité, fournisseur, énergie, contrat, professionnel, offre, tarif, kWh, a

    Qu'est-ce-que l'électricité ?

    L'électricité, au juste, c'est quoi ?

    L'électricité est un phénomène énergétique associé à la mobilité ou au repos de particules chargées positivement ou négativement. C'est un phénomène naturel mais que l'Homme a appris à reproduire et à maîtriser. L'électricité peut être transformée en énergie thermique, mécanique ou réverbérante pour être utile - ou agréable - à l'être humain et à ses activités.

    D'où vient l'électricité en France ?

    La France n'a jamais disposé de grands stocks d'énergies fossiles dans ses sous-sols. Sont dites fossiles, les énergies issues des réserves naturelles et épuisables de la Terre comme le pétrole, le gaz, le charbon. La France importe donc 98,5 % de son pétrole, 98 % de son gaz naturel et 100 % de son charbon. En France, l'électricité provient aux trois quarts des centrales nucléaires elle doit pour cela importer 100 % de son uranium (énergie fissile).

    D'ici à 2030, la part des énergies dites renouvelables devrait augmenter de 14 à 32 %. Il est d'ailleurs possible, actuellement, de souscrire à un contrat d'électricité verte. Ces énergies renouvelables désignent les énergies éoliennes, hydrauliques (barrages et usines marémotrices), et solaires avec les panneaux photovoltaïques. Se développe aussi l'électricité issue du biogaz émanant des déchets. L'avantage de ces énergies est qu'elles sont inépuisables et disponibles partout sans besoin de les acheminer en laissant une empreinte carbone. L'inconvénient est que leur disponibilité est souvent aléatoire comme le vent avec l'éolien ou le degré d'ensoleillement pour les panneaux photovoltaïques.

    électricité, fournisseur, énergie, contrat, professionnel, offre, tarif, kWh, a

    Les différentes offres des fournisseurs d'électricité pour professionnels

    Les offres de fourniture d'électricité destinées aux professionnels seront adaptées à la taille de l'entreprise. S'il s'agit juste d'un petit local à chauffer, elles seront souvent voisines des offres faites aux particuliers que ce soit pour une personne seule ou en colocation (appartement ou maison). Les offres seront différentes pour les grands sites à haute tension. Cette liste recense les principales offres, il en existe d'autres. C'est pourquoi il est utile de trouver son offre pour la souscription d'un contrat d'électricité via un comparateur.

    Vous déménagez votre entreprise dans des locaux plus grands ? Sachez que votre contrat d'électricité peut être reconduit. Pensez, toutefois, à demander une augmentation de la puissance nécessaire, si besoin.

    Engie Pro

    Ancien fournisseur historique de gaz, ENGIE commercialise aujourd'hui deux offres d'électricité pour les professionnels :

    Direct Energie

    Direct Energie propose deux offres indexées sur le Tarif Réglementé en Vigueur (TRV) :

    Total Spring (ex-Lampiris)

    Total Spring propose une seule offre d'électricité aux professionnels. Établi à 8 % en dessous du prix du kWh du Tarif réglementé d'EDF le jour de la souscription du contrat, le prix du kWh n'augmentera pas puisqu'il est fixe pendant toute la durée du contrat.

    Eni Pro

    Eni Pro propose trois types de tarifs :

    EDF

    Le Tarif Réglementé en Vigueur (TRV) d'EDF, fournisseur historique d'électricité, est fixé par l'État. Les autres fournisseurs d'électricité, dits alternatifs, se basent sur lui pour établir leurs tarifs dits indexés.

    Pour les professionnels, EDF propose :

    Quel avenir avec la privatisation des barrages hydro-électriques ?

    L'ouverture à la concurrence du marché de l'électricité était une chose mais, depuis janvier 2018, la voie est ouverte à la privatisation des barrages hydro-électriques, tant réclamée par l'Europe depuis une dizaine d'années.

    EDF détient en concession l'exploitation des grands barrages hydroélectriques des rivières françaises mais, peu à peu, ces concessions vont arriver au terme de leur durée et leur exploitation va donc donner lieu à des appels d'offres ouverts aux pays européens.

    Vers une incohérence dans la gestion de l'électricité ?

    Si les centrales nucléaires sont le premier producteur d'électricité en France, les barrages hydro-électriques viennent en appui pour pallier les pics de consommation. Ils lissent l'électricité délivrée entre périodes creuses et périodes dites « de pointe ». La présence d'une société privée dans la chaîne des décisions ne nuira-t-elle pas à une cohérente dans la délivrance de l'électricité aux Français ainsi que dans le prix de celle-ci, tant dans les offres aux particuliers qu'aux professionnels ?

    Lorsqu'elle gère un barrage, EDF surveille aussi le maintien du niveau de l'eau dans les lacs de retenue, pour le tourisme, et dans la rivière en aval, en cas de sécheresse. Elle se préoccupe aussi de la faune avec les ascenseurs à poissons et les nasses à anguilles qui permettent à ces espèces de continuer à remonter les rivières malgré les barrages.

    Cette symbiose entre impératifs environnementaux et économiques sera-t-elle encore possible avec la privatisation ?

    Et dans la gestion de la sécurité ?

    Ces barrages-voûtes sont réputés indestructibles parce que, de par leur conception, plus l'eau exerce de pression sur les voûtes, plus cela renforce l'ouvrage. Mais leur point faible est la résistance des roches auxquelles ils sont accrochés de part et d'autre des vallées qui les accueillent. Ainsi, en 1959, le barrage de Malpasset cédait, libérant 50 millions de m³ d'eau. Une vague de 40 mètres de haut déferlait à 30 km/h sur Fréjus, en 20 minutes : on dénombra 450 victimes...

    Le barrage de Bort-les-orgues sur la Dordogne retient 470 millions de m³ d'eau depuis 1951. Il est étroitement inspecté par EDF pour contrôler ses oscillations et l'apparition de toute fissure.

    Selon les simulations, une vague de 70 mètres s'abattrait sur Soursac en 16 minutes ! Elle serait encore de 30 mètres à Argentat 3 heures plus tard, 19 mètres à Bergerac en 14 heures. Bordeaux, finalement, baignerait dans un mètre d'eau...

    Pour plus d'informations sur les contrats d'électricité destinés aux professionnels renseignez-vous avec cette vidéo :



    98, avenue Jean Portalis
    93290 TREMBLAY-EN-FRANCE

    Téléphone:


    01.61.17.82.14

    Email:


    JavierCadieux@dayrep.com