• Mentions Légales
  • Contact
  • La colocation était encore, il y a quelques années, réservée aux étudiants mais concerne maintenant un grand nombre d'actifs. ce sont des adultes en situation financière difficile ou encore des familles monoparentales : les profils de personnes qui vivent en colocation prennent le large. Cela demande une gestion optimale du contrat d'électricité en colocation. Elle est bénéfique pour les occupants car leur permet de profiter d'espaces plus grands ou d'appartements modernes en se partageant les charges. Mais une question se pose de façon accrue, comment gérer le contrat d'électricité en colocation ? Pas facile de savoir qui consomme quoi quand on a un seul compteur et qu'on utilise les mêmes pièces de vie. Mais il y a bien des astuces qui permettent la gestion équitable d'un contrat d'électricité en colocation.

    Contrat d'électricité en colocation

    Contrat d'électricité en colocation : comment ça se passe ?

    Les personnes vivant en colocation ont un seul et même contrat d'électricité, car l'électricité qui alimente le domicile provient du même compteur. Etant donné que les charges sont partagées par l'ensemble des colocataires, les factures d'électricité aussi. Dans le cas d'une colocation, les habitants établissent généralement un pacte de colocation attribuant à chacun ses charges et une part qu'il devra supporter pour chaque facture.

    Les formalités préalables à la souscription d'un contrat d'électricité à l'entrée de la colocation

    Dans le cadre d'une colocation, le contrat d'électricité doit être souscrit au moment de l'aménagement comme dans tout autre habitat. Les colocataires doivent ainsi s'organiser pour entrer en contact avec le fournisseur lors de la préparation de l'aménagement.

    Les formalités liées au fournisseur

    Puisqu'un contrat d'électricité est lié au lieu de résidence, tous les colocataires doivent impérativement mettre fin à leurs contrats précédents. Pour cela, il suffit de notifier à l'ancien fournisseur la décision de résilier le contrat cette procédure est gratuite en France, quel que soit le fournisseur. Il est important que le nouveau fournisseur puisse entrer en possession des informations qui lui permettront d'établir votre prochaine fourniture. De ce fait l'adresse du domicile doit lui être transmise, si possible, vous communiquerez également au fournisseur le nom de l'ancien locataire de votre logement. Par ailleurs, pour plus de précautions, il est préférable de contacter le fournisseur 15 jours avant la date de votre aménagement ce délai lui permet de prendre les dispositions afin que vous soyez fourni avant le jour de l'aménagement.

    Les formalités personnelles

    Pour que le fournisseur puisse établir le contrat d'électricité, vous devez lui communiquer les noms et prénoms du ou des souscripteurs selon qu'il s'agisse d'une souscription collective ou au nom d'un seul colocataire. Pour les paiements, vous devez également communiquer au fournisseur le relevé d'identité bancaire du colocataire dont le compte sera débité, au cas où vous optez pour des prélèvements automatiques.

    Il existe cependant une possibilité de poursuivre avec un contrat qui était déjà en cours, l'avantage ici étant de ne pas être obligé de souscrire un nouveau contrat. Il s'agit en fait de faire transférer le contrat de votre ancien domicile au nouveau. NB : ceci dans le cas où vous ne souhaitez pas changer de fournisseur et avec l'accord des autres colocataires. Une fois le contrat transféré, vous décidez de commun accord avec les autres colocataires s'il s'agit d'une souscription au nom d'un seul titulaire, vous gardez le contrat. Par contre si vous souhaitez établir un contrat au nom de tous les colocataires, vous devez contacter le fournisseur afin qu'il y ajoute leurs noms respectifs.

    Si par ailleurs il arrive que vous rejoigniez une colocation, il faudra vous mettre à jour dans le contrat d'électricité déjà en place. Pour éviter d'avoir des problèmes avec les autres colocataires, vous devez contacter le fournisseur dès votre arrivée afin qu'il ajoute votre nom dans le contrat. Tant que vous n'avez pas effectué cette démarche, vous pouvez être poursuivi par les autres colocataires.

    La souscription du contrat d'électricité en colocation

    Dans le cadre d'une colocation, il existe deux possibilités pour la souscription du contrat d'électricité, soit il est établi au nom de l'un des colocataires ou alors tous les colocataires sont co-contractants.

    Cas de la souscription au nom d'un seul titulaire

    Cette option est préférable dans le cas d'une entente parfaite entre les colocataires. L'un des membres de la fratrie souscrit au contrat d'électricité pour la maison. Il est responsable des paiements et lui seul est en relation avec le fournisseur. Lorsqu'une facture d'électricité est déposée, chaque colocataire fournit sa part et la somme totale est reversée par le souscripteur. Cette procédure comporte un risque pour le souscripteur car ce dernier n'est pas protégé par la loi. En cas de refus de payer des autres colocataires, il n'a aucun moyen de prouver que ces derniers ont consommé de l'électricité qu'ils n'ont pas payée. Il faut également noter que lorsque le contrat est établi au nom d'un seul titulaire, c'est ce dernier qui paie les frais de mise en service du compteur.

    Cas d'une souscription collective du contrat d'électricité

    Pour que la responsabilité de chaque locataire soit engagée, le contrat d'électricité doit être souscrit au nom de tous les membres de la colocation. Dans ce cas, les contractants doivent contacter le fournisseur et soumettre leur demande de branchement au réseau de distribution. La souscription collective du contrat d'électricité est plus avantageuse car la facture porte les noms de tous les locataires et chacun est tenu pour responsable en cas de non-paiement.

    Comment se passe la résiliation d'un contrat d'électricité en colocation ?

    La procédure de résiliation d'un contrat d'électricité en colocation reste la même que dans la plupart des cas. Elle est gratuite pour tous les fournisseurs : il suffit juste d'envoyer une lettre de résiliation, par courrier postal ou par téléphone en appelant le service client du fournisseur. Par ailleurs la plupart des fournisseurs disposent d'un espace clients en ligne qui permet aux abonnés de résilier leur contrat à tout moment même si toutefois le courrier postal reste le moyen le plus sûr. Dans le cas d'une colocation, les frais de clôture seront partagés entre les différents colocataires selon la part respective de chacun.

    Pour aller plus loin

    Découvrez le guide complet sur la procédure de résiliation d'un contrat d'électricité et les spécificités de la colocation à travers ce site.

     



    98, avenue Jean Portalis
    93290 TREMBLAY-EN-FRANCE

    Téléphone:


    01.61.17.82.14

    Email:


    JavierCadieux@dayrep.com